Passe sanitaire étendu, vaccin obligatoire pour les soignants… Retrouvez les annonces d’Emmanuel Macron



♦ C’est la fin de ce live consacré à l’allocution d’Emmanuel Macron.

⇒ [ÉCONOMIE] Les principales annonces d’Emmanuel Macron

La réforme des retraites engagée « dès que les conditions sanitaires seront réunies ».

Réforme de l’assurance-chômage « pleinement mise en œuvre » le 1er octobre.

• Un « revenu d’engagement » pour les jeunes sans emploi ou formation.

« Un plan d’investissement » à la rentrée pour « bâtir la France de 2030 ».

• Prévision de croissance de 6 % en 2021.

⇒ [COVID-19] Les principales annonces d’Emmanuel Macron

Obligation vaccinale pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile. Contrôles et sanctions à partir du 15 septembre.

→ À LIRE. Covid-19 : 926 000 rendez-vous de vaccination pris sur le site Doctolib lundi

Juste après l’intervention du président de la République, le ministre de la santé Olivier Véran a ajouté que les soignants non vaccinés au 15 septembre « ne pourront plus travailler et ne seront plus payés ».

Passe sanitaire étendu à partir du 21 juillet aux « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes, dès l’âge de 12 ans.

→ PRATIQUE. Covid-19 : le calendrier des élargissements du passe sanitaire

Passe sanitaire étendu début août aux cafés, restaurants, centres commerciaux, avions, trains, cars longs trajets et établissements médicaux.

→ EXPLICATION. Passe sanitaire obligatoire, le casse-tête de la mise en place

État d’urgence sanitaire et couvre-feu en Martinique et à La Réunion.

Tests PCR de confort payants à partir de l’automne, sauf prescription médicale.

Campagnes de vaccination dans les établissements scolaires à la rentrée pour les collégiens, les lycéens et les étudiants.

Campagne de rappel à compter de début septembre pour les vaccinés de janvier et février.

♦ Revoir l’intervention d’Emmanuel Macron :

⇒ 20 h 35 [VACCINATION] Les premiers effets du message d’Emmanuel Macron ?

Après l’appel général à la vaccination lancé par Emmanuel Macron, le site Doctolib est pris d’assaut, avec 17 000 rendez-vous toutes les minutes. Le site de Vite Ma Dose est également submergé avec 120 000 visites sur les trente dernières minutes.

20 h 22 [RÉFORMES] L’assurance-chômage au 1er octobre, les retraites après l’épidémie

Emmanuel Macron annonce que la réforme de l’assurance-chômage sera mise en place au 1er octobre 2021.

Concernant la réforme des retraites, elle se mettra en place « dès que les conditions sanitaires seront réunies. » Les régimes spéciaux seront progressivement supprimés. Concernant l’âge de départ en retraite, « il doit être plus tardif », assure le président de la République. Emmanuel Macron souhaite que chaque retraite soit supérieure à 1 000 euros. Concernant les jeunes, le président annonce qu’un « revenu d’engagement pour les jeunes », sera présenté à la rentrée.

⇒ 20 h 19 [NOUVELLES RESTRICTIONS] Passe sanitaire étendu dès le 21 juillet

Emmanuel Macron : « Dès le 21 juillet, le passe sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra être vacciné ou disposer d’un test PCR récent pour accéder à un spectacle, à un concert ou à un parc d’attractions » rassemblant plus de 50 personnes.

« A partir du début du mois d’août, le passe sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, les hôpitaux, les avions, trains, les cars, les maisons de retraite. Seuls les vaccinés ou testés négatifs pourront accéder à ces lieux. Nous réfléchirons à étendre à d’autres lieux et activités ce passe sanitaire. Cet automne, les tests PCR seront rendus payants sauf prescription médicale. Vous l’avez compris, la vaccination n’est pas obligatoire pour tous, mais nous allons étendre le passe sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner. »

⇒ 20 h 16 [NOUVELLES RESTRICTIONS] État d’urgence sanitaire et couvre-feu à la Réunion et en Martinique

Emmanuel Macron : « Parce que le niveau de vaccination est insuffisant, l’état d’urgence sanitaire sera déclaré dès demain pour la Martinique et la Réunion, et un couvre-feu sera instauré. Dans l’Hexagone, notre approche sera plus simple : reconnaître le civisme et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous. »

⇒ 20 h 12 [ÉDUCATION NATIONALE] Campagnes de vaccination dans les établissements à la rentrée

Emmanuel Macron : « Pour les collégiens, les lycéens et les étudiants, des campagnes de vaccination seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée. »

Par ailleurs, le chef de l’État annonce la possibilité d’obtenir une troisième dose pour ceux qui sont vaccinés depuis le début de l’année : « Pour ceux qui ont été vaccinés parmi les premiers, ils bénéficieront d’une nouvelle injection. Les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours de septembre. Continuons toujours à respecter les gestes barrières. »

⇒ 20 h10 [SOIGNANTS] La vaccination rendue obligatoire, sanction après le 15 septembre

Emmanuel Macron : « Pour nous protéger, nous devons aller vers la vaccination de tous les Français, c’est le seul chemin vers le retour à la vie normale. Dans un premier, pour les personnels soignants et non-soignants, tous ceux qui travaillent en contact des personnes âgées ou fragiles, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre. Ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. A partir de cette date, des contrôles seront opérés et des sanctions pourront être prises. »

→ ANALYSE. Covid-19 : l’obligation vaccinale pour tous, prochaine étape ?

« Ensuite, la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français devra sans doute être posée. Mais je fais le choix de la confiance et j’appelle tous nos concitoyens non vaccinés à se faire vacciner dès aujourd’hui. Près de chez vous, sur votre lieu de vacances, avec ou sans rendez-vous, faites-vous vacciner. C’est la seule façon de vous protéger et de protéger les autres. »

⇒ 20 h 05 [ÉVOLUTION] « Nous avons un atout maître, le vaccin »

Emmanuel Macron : « A l’heure où je vous parle, notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie. tant que le virus sera là, nous serons confrontés à ce genre de situation. Le variant Delta s’engouffre partout où la vaccination ne va pas. Si nous n’agissons pas, le nombre de cas va augmenter et les hospitalisations vont aussi augmenter. Mais nous avons un atout maître, le vaccin. Tous les vaccins protègent. Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser et plus nous éviterons d’autres mutations du virus peut-être plus dangereuses encore. Un été de mobilisation pour la vaccination, voilà ce que nous devons viser. »

⇒ 20 h 00 [ALLOCUTION] Emmanuel Macron commence sa prise de parole

Le président de la République débute en félicitant les Français pour leurs efforts lors du dernier déconfinement : « Nous avons obtenu des résultats incontestables ». « Nous pouvons être fiers » a ajouté Emmanuel Macron en évoquant le maintien quasi continu de l’enseignement pendant l’année scolaire.

⇒ 19 h 45 [COVID ET ÉCONOMIE] Les autres annonces envisagées

Pour l’épidémiologiste Dominique Costagliola, la vaccination des soignants « ne sera pas une réponse miracle ». « Il faut potentiellement revenir sur certaines mesures abandonnées le 30 juin (et décider du) retour des jauges dans les salles à l’intérieur ». « On a raté l’opportunité d’envoyer ce message : “On va prudemment rouvrir, mais faites attention parce que ce n’est pas terminé, et surtout, vaccinez-vous, vaccinez-vous, vaccinez-vous.” » , a-t-elle ajouté.

→ ENTRETIEN. « La liberté rendue peut nous être reprise à tout instant »

Les appels ont eu un écho puisque Doctolib a annoncé lundi 12 juillet que 212 000 personnes avaient pris rendez-vous pour une première injection ce week-end, « un record depuis un mois et jusqu’à 40 % de plus que les week-ends précédents ».

Emmanuel Macron, compte aussi insister sur la reprise économique et le plan de relance de 100 milliards d’euros, dont le déploiement doit « s’accélérer », selon le premier ministre Jean Castex. « De fait, le variant Delta change beaucoup la donne et vient percuter l’agenda social, quelles qu’aient pu être les velléités réformatrices du président », selon un ministre.

Pour le patron des députés LREM Christophe Castaner, il y a « trop d’incertitudes » pour qu’un projet de loi sur la réforme des retraites soit présenté à la rentrée. Emmanuel Macron pourrait en outre annoncer des mesures en soutien aux jeunes, très affectés par la crise, avec le possible élargissement de la garantie jeunes.

⇒ 19 h 30 [VACCINATION] Vers une obligation pour les soignants

Emmanuel Macron imposera-t-il la vaccination aux soignants ? C’est « une hypothèse très probable », prévenait dimanche 11 juillet le secrétaire d’État aux affaires européennes, Clément Beaune. Le gouvernement planche à cet égard sur un projet de loi qui pourrait être adopté avant fin juillet.

→ EXPLICATION. Covid-19 : l’obligation vaccinale sera-t-elle étendue à l’ensemble des soignants et aidants ?

Le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) Frédéric Valletoux a plaidé lundi 12 juillet en faveur d’une vaccination obligatoire pour les professionnels « en contact avec des publics fragiles, pas uniquement les soignants », comme c’est déjà le cas au Royaume-Uni, en Russie ou aux États-Unis. Les pompiers et les aides à domicile pourraient notamment être concernés.

→ ANALYSE. Covid-19 : l’obligation vaccinale pour tous, prochaine étape ?

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a lui redit sur RTL son opposition à la vaccination obligatoire pour les soignants, qui va les « culpabiliser ».

⇒ 19 h 15 [CONTEXTE] L’ombre du variant Delta

L’essentiel de l’allocution d’Emmanuel Macron – qui intervient deux mois et demi après son annonce du calendrier de déconfinement – devrait porter sur le Covid-19. Le variant Delta (indien), plus contagieux et désormais majoritaire en France dans les cas de nouvelles contaminations, fait craindre l’arrivée rapide d’une quatrième vague, peut-être même avant la rentrée de septembre, échéance initialement envisagée.

→ À LIRE. Covid-19 : la situation continue de se dégrader en France

La pression hospitalière baisse encore avec 947 personnes en soins critiques, mais la tendance est à la hausse des contaminations, avec 4 256 nouveaux cas enregistrés dimanche 11 juillet, contre 2 549 il y a une semaine. Elles pourraient monter « au-dessus de 20 000 début août si nous n’agissons pas », a mis en garde le ministre de la santé Olivier Véran.

« On va s’en sortir si on arrive à vacciner plus de 90 % de la population », a rappelé l’épidémiologiste Dominique Costagliola, alors qu’une bonne moitié de Français ont reçu une première dose, et environ 40 % le schéma complet.

⇒ 19 h 00 [ALLOCUTION] De quoi va parler Emmanuel Macron ?

Le chef de l’État « parlera de la situation sanitaire et de son évolution » et « de l’importance de la vaccination », selon son entourage, alors que le conseil scientifique pousse à la rendre obligatoire pour certaines professions. Emmanuel Macron évoquera aussi « la bonne santé de l’économie française et l’importance de la relance ».

Le président devrait également aborder la question des réformes, notamment celle des retraites, à l’arrêt depuis de longs mois. Mais il devrait surtout détailler les mesures validées en conseil de défense spécial « Covid », qui s’est tenu dans la matinée à l’Élysée. Les pistes envisagées : une éventuelle obligation vaccinale pour les soignants ou une extension du passe sanitaire.

Une intervention du chef de l’État était envisagée depuis plusieurs jours autour du 14 juillet. Si la situation sanitaire pouvait alors lui permettre de se projeter vers un été en pente douce et de fixer un cap aux Français pour les dix derniers mois de son quinquennat, la dégradation récente de la situation sanitaire a quelque peu changé ses plans.

→ À LIRE. Covid-19 : 14-Juillet, les frontières de Malte, les famines aggravées par l’épidémie… Le récap’ du 12 juillet

♦ Bienvenue dans ce live consacré à l’allocution d’Emmanuel Macron.

.

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *